Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Authentiqua

Une ordonnance médicale c'est tout un art... Extrait de "Médicaments et société"

21 Avril 2013 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Tradtions - coutumes des pays

 

"La calligraphie est souvent  difficilement déchiffrage par les patients et elle irrite considérablement certains, tandis qu'elle est considérée comme normale ou fatale par d'autres pour qu'elle s'harmonise avec le pseudo savoir inaccessible des médecins. Les milieux populaires s'accommodent plus facilement de cette calligraphie que les milieux les plus favorisés, de même qu'ils s'accommodent de ne pas avoir sur leur maladie une information précise".

  

 

Des études ont révélé que plus on le prescrit de médicaments, plus l'observance thérapeutique diminue (à partir de 4 médicaments, c'est flagrant).

 

"Plus de la 1/2 des patients suit correctement le traitement qui lui a été prescrit quand il a reçu des instructions précises sur celui-ci de la part du médecin, alors que moins d'un 1/3 agit de même lorsque alors qu'il n'a pas ou peu reçu de recommandations sur le traitement.

 

Les Français consomment 2 fois plus de médicaments que les Allemands, et trois fois plus que les Américains, les Français achètent en moyenne 50 boites de médicaments/an. Le poste pharmacie augmente régulièrement plus de 10% par an,  la France est le 1er pays consommateur de psychotropes au monde, les médicaments du système nerveux représentent 20 % des médicaments prescrits.

 

 

Il est désormais admis en France que, à travers la prescription, le médecin reconnaît le problème ou la plainte du client. Délivrer une ordonnance, c'est reconnaître qu'il y a une justification à soigner le client.

 

Il est assez rare qu'un patient incite le médecin à lui prescrire le médicament le moins cher.

 

La parole télévisuelle est une autorité qui peut se substituer à celle du médecin et l'emporter sur celle du pharmacien.

 

Qu'ils soient princeps ou génériques, de nombreux médicaments sont achetés et accumulés, mais non consommés. Même non absorbés ou consommées, leur présence dans l'espace domestique aurait une efficacité.

 

Nombreux sont les patients qui ne connaissent pas le nom des médicaments qu'ils prennent, sauf en cas de traitement de longue durée. C'est surtout le cas dans les milieux populaires.

 

Les patients gèrent leurs ordonnances. Ils ne respectent pas souvent les doses, certains les diminuent, d'autres les augmentent.

 

 

 

Quelle que soit l'affection pour laquelle il est prescrit si le médicament ne soigne pas rapidement (3 ou 4 jours), il est arrêté et le client retourne parfois voir le médecin pour en avoir un autre. D'autres ne retournent pas voir le guérisseur diplômé jugeant que les médicaments se valent tous et arrêtent tout simplement le traitement."

 

Sylvie Fainzang

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

witney 22/04/2013 10:22

j'aime bien me documenter

Virginie 06/09/2010 22:19


on devrait déserner des prix de calligraphie aux médecins, très rare sont ceux qui écrive correctement et de façon lisible et compréhensible pour le commundes mortel