Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Authentiqua

Pourquoi de plus en plus de Français renoncent aux SOINS ?

1 Mai 2013 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Sante

 

 


 

 

 

 

 

 

Joindre son médecin le soir ou le weekend, en cas d’urgence, c’est difficile…pour un Français sur 3. Obtenir un rendez-vous chez l’ophtalmo peut prendre 3 mois. Les soins des spécialistes deviennent trop chers pour 37% des Français. Alors, 27% d’entre nous vont aux urgences. Ces résultats de l’Observatoire de l’accès aux soins mené par Ifop pour le cabinet de conseil Jalma, mettent en avant, une nouvelle progression de la renonciation aux soins et, au-delà un pessimisme plus que général sur l’évolution de notre accès aux soins. Pour 87% des Français, « ça se présente mal ».

 

 

 1 usager sur 3 juge l’accès aux soins difficile. C’est la difficulté à joindre un médecin le soir ou le weekend qui pose problème à une majorité d’usagers (58%), tout comme obtenir un rendez-vous avec un médecin spécialiste (61%) ou être pris en charge dans le service d’urgence de proximité (41%). Enfin, 38% des usagers ne sont pas satisfaits par la qualité d’accueil dans les services d’urgence. C’est la consultation qui réunit la majorité des critiques, alors qu’une majorité de Français se déclare satisfait par l’accès et la prise de contact téléphoniques, avec le cabinet du généraliste.

 

 

La renonciation aux soins est de plus en plus fréquente :

·         Manque de disponibilité des médecins: 38% des usagers invoquent la difficulté d’obtenir un rendez-vous rapide chez leur généraliste et  jusqu’à 58% chez un médecin spécialiste. Une difficulté d’accès qui s’accroît par rapport à l’année dernière, respectivement de 15 et 26%.

·         La renonciation pour une raison de coût s’accroît également, c’est le cas de 18% des usagers pour le généraliste et 37% chez un spécialiste.

·         Enfin, l’éloignement joue tout de même dans la renonciation pour 28% des Français quand il s’agit d’un médecin spécialiste.

 

 

L’absence de disponibilité rapide du médecin déclenche, dans 27% des cas une visite aux urgences. Ainsi, 10% des Français déclarent s’y être rendus plusieurs fois au cours de l’année. Quasiment tous les spécialistes « manquent » de disponibilité pour les usagers, des gynécologues (45% des usagers le pensent) aux ophtalmos qui pèchent sur cet aspect pour …72% des français.

 

 

Le délai d’attente pour sa consultation chez l’ophtalmo atteint ainsi 103 jours, soit plus de 3 mois, déclarent les personnes ayant réellement consulté, pour une moyenne de 44 et 47 jours pour un médecin spécialiste, respectivement en libéral ou hospitalier. En revanche, 4 jours d’attente seront suffisants pour pouvoir consulter son généraliste !Mais attention, l’étude montre aussi un décalage pouvant aller jusqu’à un multiple de 3, entre la perception et déclaration des usagers et …la réalité.

 

 

Les Français restent donc très pessimistes sur l’évolution de l’accès aux soins, pour ces prochaines années : Jusqu’à 83% d’entre nous pensons qu’il va se détériorer. Seuls 5% restent résolument optimistes ! Les médecins ne sont pas assez nombreux et mal répartis, pensent en somme les Français, face à leurs difficultés d’accès aux soins.

 

 

Cette enquête a été menée du 29 septembre au 5 octobre, par Ifop, pour le cabinet de consil Jalma, auprès de 1.001 usagers de santé, représentatifs de la population française et  auprès de 606 médecins ou secrétaires médicaux, constitué de 2 sous-échantillons, un sous-échantillon de 506 cabinets de médecins libéraux dont 83 généralistes, 61 ophtalmologistes, 60 gynécologues, 50 cardiologues, 52 ORL, 50 rhumatologues, 50 radiologues, 50 psychiatres et 50 dermatologues et un sous-échantillon de 100 cabinets ou services de médecins hospitaliers dont 50 cardiologues et 50 radiologues.

 

Source: IFOP-Jalma

 

 

Rediffusion d'une note du 14/11/2011 18:52

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article