Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Authentiqua

Les professeurs sont-ils déprimés ?

28 Avril 2013 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Actualites

Voilà comment Mara Goyet, professeur d'histoire-géographie dans un collège parisien, voit désormais ses élèves.  A 39 ans, elle a été touchée 2 fois par le burnt out

Elle a bien conscience qu'entre l'idéal enseignant et la réalité de la classe, il n'y a pas un fossé, mais un gouffre. C'est le coeur du propos de sonCollège brutal.

Quinze ans d'enseignement.. Pire ! elle veut même convaincre ses lecteurs que ça ne s'appelle pas du renoncement mais du pragmatisme"Comment font-ils, certains, pour être toujours aussi républicains ou pédagos après plus de vingt-cinq ans de métier ? Ils enseignent les yeux fermés ?", se demande-t-elle sans trouver de réponse.

Et ce n'est pas la seule question qui la taraude... Celle de la place de l'autorité des profs l'inquiète aussi. Cette "autorité se compose d'un tas de manies hétéroclites qui nous définissent aux yeux des élèves... L'un voudra trois carreaux à partir de la marge, des intercalaires parme et du bleu Waterman. L'autre mettra des croix, des ronds, comptabilisera les cahiers oubliés, les bavardages. Un autre aura des codes couleur, des interros-rituels. Nous contenons, à grand renfort de rites et rituels magiques qui créent des bulles d'enseignement volatil en suspension dans le bordel ambiant"... De quoi s'attrister ; mais de quoi montrer aussi aux parents en quoi le maintien de ces petits riens fait partie de la grande bataille quotidienne des maîtres.

Un vague à l'âme et un certain amour du métier suintent entre ces mots que Mara Goyet manie si bien. Et sous les critiques sympathiques de ses collègues affleure une vraie charge contre l'institution à qui elle enfile le bonnet d'âne sans barguigner. Parce que c'est parfois n'importe quoi, quand même ! Comme ce conseil de classe de sixième : "Nous avons compris que la moitié des élèves n'avaient pas le niveau pour passer dans la classe supérieure. Nous les avons fait passer en cinquième"... Difficile de répondre à ça ou à sa critique sur le livret de compétences, le "truc le plus débile que j'aie vu de ma carrière"...

C'est le récit introspectif se veut aussi le bilan d'une ère de grande souffrance et d'un état assez inquiétant de l'école.

Collège brutal, Mara Goyet, Flammarion, 138 pages, 12 euros

 

 

Voici quelques avis pertinents sur ce livre : 

http://www.nonfiction.fr/article-1841-mara_goyet_enfonce_le_clou_et_nourrit_le_debat.htm

 

Rediffsuion

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article