Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Authentiqua

Les avantages et les inconvénients sérieux du traitement hormonal substitif

7 Janvier 2011 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Sante



Les avantages du traitement hormonal de la ménopause


- Le traitement hormonal de la ménopause fait disparaître les symptômes sévères de la ménopause : bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, troubles du sommeil, sécheresse vaginale, troubles de l'humeur, baisse de libido, sécheresse de la peau, etc.

Pour certaines femmes, le traitement hormonal de la ménopause permet de retrouver une bonne qualité de vie.

- Le traitement hormonal préviendrait l'ostéoporose, maladie extrêmement répandue chez les femmes ménopausées et largement sous diagnostiquée.Rappelons qu'une fracture d'ostéoporose peut se révéler très handicapante, voire compromettre l'autonomie.

- Le traitement hormonal
diminuerait légèrement le risque de cancer du côlon, un cancer très fréquent.

 

 

Les inconvénients du traitement hormonal de la ménopause


- Le traitement hormonal augmente le risque cardiovasculaire : augmentation du risque d'infarctus (surtout la première année), d'accident vasculaire cérébral et de maladies veineuses thromboemboliques.

Mais attention, cette hausse du risque cardiovasculaire peut être prévenue par une recherche des facteurs
de risque et par une surveillance personnalisée.

À noter également que cet effet du traitement hormonal de la ménopause varie en fonction du type d'hormones utilisées et du mode d'administration. Il serait minimisé avec de la progestérone naturelle et avec une administration cutanée (patch). L'augmentation du risque cardiovasculaire semble aussi plus faible lorsque le traitement hormonal est instauré très tôt, dès le début des symptômes de la ménopause.

- Le traitement hormonal augmente le risque de cancer du sein. Là encore, prudence, l'impact du traitement semble nettement plus modeste que celui des facteurs génétiques, de l'âge de la première grossesse et du nombre d'enfants. Par ailleurs, il semble que ce risque augmente en fonction de la durée du traitement, à partir de la 4e année de traitement. Enfin, cette augmentation du risque ne semble pas exister avec de la progestérone naturelle.

Dans tous les cas, un dépistage régulier et personnalisé du cancer du sein s'impose à toutes les femmes ménopausées.

En conclusion, la décision de suivre un traitement hormonal de la ménopause doit se faire au cas par cas, en fonction des facteurs de risque de chaque femme. Il est impératif de peser soigneusement tous les avantages et les inconvénients.
Enfin, c'est aux femmes de s'informer et de prendre la décision. Le médecin est là pour aider, non pour imposer.

Côté recommandations officielles actuelles, voici ce qu'elles précisent : le traitement hormonal s'adresse aux femmes qui présentent des symptômes de la ménopause sévères. Il doit être prescrit à la dose la plus faible possible et sur la durée la plus courte possible, tant que durent les symptômes.



Ce traitement de confort (la femme ménopausée n'a que de petites gènes dans sa vie de tous les jours) peut occasionner de graves soucis de santé voire entraîner la mort dans des cas extrêmes.
Dans la balance pour moi le contre l'emporte netttement sur le pour.
Personnellement je préfère avoir des suées nocturnes, des troubles de l'humeur etc que d'avoir un cancer du sein ou un avc ou un infarctus.
Si vous allez voir un gynéco, il va  certainement vous proposer certainement un TSH, c'est son rôle de médecin, c'est un peu son gagne-pain.  ll va minimiser les risques en vous disant que les effets secondaires du traitement sont exceptionnels pour vous convaincre de suivre le traitement, voire fairer l'impasse sur les inconvénients. 
Ces petits désagréments de la femme ménopausée ne sont pas des douleurs atroces, ils sont tout à fait supportables. A réfléchir.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

witney 01/03/2010 11:49


ET PUIS ON PEUT SE FAIRE AIDER PAR UN TRAITEMENT HOMEO OU NATUROPATHIQUE POUR LES DESAGREMENTS DE LA MENOPAUSE..