Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Authentiqua

Le télégramme garde tout son charme

12 Septembre 2011 , Rédigé par Authentiqua





Il  était autrefois la façon la plus rapide d'adresser un message: le télégramme, sans doute l'un des plus vieux services proposés par France Télécom, sert encore aujourd'hui à féliciter de nouveaux mariés, annoncer une embauche ou réclamer son argent.

Malgré son côté désuet, "en termes de service offert au client et de joignabilité des destinataires, il n'y a pas d'équivalent", souligne Xavier Le Floc'h, qui gère ce service chez l'opérateur.

Après une période faste dans les années 60, le nombre de télégrammes envoyés est en baisse régulière dans l'Hexagone, mais est encore d'"environ 10.000 par semaine", selon France Télécom.

A l'heure des SMS et des mails, le télégramme garde un certain charme et accompagne les grands événements de la vie (décès, mariages, naissances...): "pendant l'été, nous transmettons beaucoup de télégrammes les samedis" pour féliciter les mariés, note Xavier Le Floc'h.

Pour en envoyer un, il faut appeler France Télécom (3655) ou passer par le site www.telegramme.com  pour un particulier, le message coûte 18 à 20 euros si on le dicte par téléphone et 10 à 12 euros si on l'écrit soi-même en ligne.

Ensuite, le destinataire est appelé par l'un des 50 employés du service qui lui lit la missive, avec comme instruction de "rester neutre" en toutes circonstances. Une copie est envoyée par courrier.

Les régions où son usage reste fort sont le sud de la France, surtout la Corse, et la région parisienne. Députés, sénateurs ou ministres aiment y recourir pour encourager ou féliciter les équipes sportives.

Mais les premiers clients du télégramme sont désormais les entreprises et les administrations, qui envoient plus de 80% de ces messages.

Loueurs de voitures ou de matériel qui veulent signifier que le délai est dépassé, banques et sociétés de crédit qui réclament leur dû, administrations qui informent un candidat qu'il est embauché: toutes sont séduites par "le double impact du télégramme, par téléphone et par courrier", dit M. Le Floc'h.

"Quand un vendeur est à l'autre bout de la France et que l'acquéreur est dans le bureau, si on n'arrive pas à joindre le vendeur sur son téléphone, on envoie un télégramme" pour être sûr de boucler la vente, raconte Bernard Cadeau, président du réseau d'agences immobilières Orpi.

"Cela fait 30 ans que je suis agent immobilier et nous l'avons toujours utilisé" en complément des autres moyens de communication, explique-t-il.

Parmi ses clients, le télégramme compte aussi des hôpitaux, à Lyon, Toulouse ou Nancy, et les mairies de Marseille et Ajaccio, qui s'en servent pour informer leur personnel.

Dans le cas des sociétés de recouvrement de crédit, France Télécom promet de tout faire pour joindre les personnes à contacter, même sur liste rouge.

Alors que l'opérateur envisageait il y a quelques années d'arrêter ce service, comme l'ont fait par exemple les Etats-Unis dès 2006, il y a renoncé devant les demandes des professionnels.

Ces derniers ont constaté que les personnes ne souhaitant pas être jointes, en cas de dettes ou de procédure judiciaire, n'allaient pas chercher les recommandés en bureau de poste.

Le télégramme, au contraire, est "un début de preuve juridique": "au même moment qu'il est adressé par courrier, il est stocké informatiquement dans nos bases pendant un an" et en cas de contestation, "une copie horodatée peut être obtenue", explique M. Le Floc'h.





Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article