Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Authentiqua

Adieu Jean FERRAT ! Il avait seulement 79 ans

18 Avril 2013 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Stars peoples

Ma chanson préférée de Jean Ferrat. Cette chanson est poignante!







Voici des réactions à la mort du chanteur Jean Ferrat, décédé samedi à l'âge de 79 ans:

- Le président de la République Nicolas Sarkozy: "Avec Jean Ferrat, c'est un grand nom de la chanson française qui disparaît. Chacun a en mémoire les mélodies inoubliables et les textes exigeants de ses chansons, qui continueront encore longtemps, par leur générosité, leur humanisme et leur poésie à transporter les âmes et les coeurs, à accompagner aussi les joies et les peines du quotidien". Avec lui, "c'est aussi une conception intransigeante de la chanson française qui s'éteint. Farouchement attaché à sa liberté et à son indépendance, il a toute sa vie pensé et vécu son art comme un artisanat, privilégiant constamment l'authenticité et l'excellence à la facilité consumériste des standards commerciaux".

- Le Premier ministre François Fillon: "La voix chaude, tendre et persuasive de l'auteur de 'La Montagne' s'est tue. Sa mort est un deuil pour la chanson française et tous les artistes français, dont il était le maître incontesté.Jean Ferrat alliait à son immense talent, un engagement militant auquel il n'a jamais failli. Cette conviction fait partie de son personnage. Chanteur populaire, engagé, toujours poète, ami d'Aragon, il a vécu par et pour la culture française. Son oeuvre est désormais un classique que les Français n'oublieront pas".

- Le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand: "Avec Jean Ferrat, la France perd un artiste engagéà la voix si reconnaissable. Jean Ferrat laisse le souvenir d'un chanteur indépendant et humaniste tant par l'importance de l'oeuvre qu'il nous laisse que par ses prises de positions dans le débat social. 'Nuit et Brouillard', 'Potemkine', 'Camarade', 'Ma Môme' ou encore 'La Montagne', c'était cela Ferrat, ce mélange d'engagement politique, de fraternité et d'amour. (...) Il a été l'ami des poètes et un serviteur remarquable de cet art, qu'il est parvenu à l'instar de Léo Ferré, à rendre universel".

- Marie-George Buffet, secrétaire nationale du Parti communiste, sur France-Info: "C'était un compagnon, mais un compagnon qui restait très libre, qui avait un esprit critique, qui était très exigeant par rapport à ses compagnons communistes. C'est pour cela aussi que nous l'admirions tant, que nous avions tant d'amitié, de tendresse pour lui".

- Olivier Besancenot, porte-parole du NPA (Nouveau parti anticapitaliste): "Je salue la disparition d'un grand homme, d'un poète qui chantait l'amour comme la révolution, un militant résistant à l'air du temps. Je lui avait dis à quel point, au début des années 90, son album 'La Jungle et le Zoo' avait compté dans mon parcours militants. De nombreux militants anticapitalistes perdent en plus du poète un camarade".

- Martine Aubry, Première secrétaire du Parti socialiste, dans un communiqué: "Cet artiste passionné incarnait la difficile synthèse entre la révolte et l'idéal. Il était profondément engagé et aura tenté, sans jamais se lasser, de lutter contre toutes les formes de servitude (...) Il restera comme un militant infatigable de la justice sociale, qui n'a jamais renoncé à porter les valeurs de la gauche et à mener des combats émancipateurs (...) Chacune de ses chansons était un hymne à la résistance. Elles resteront longtemps dans nos mémoires".

- la chanteuse Isabelle Aubret, l'une des principales interprètes de Jean Ferrat: "c'est une déchirure, un grand vide". "Il y avait une grande pureté, une grande sincérité dans son écriture qui parlait de nous (...) J'ai tellement aimé chanter Ferrat parce que j'étais la messagère de jolis mots, même s'ils étaient parfois violents, ils ne parlaient que de nous. C'est pourquoi les gens l'aimaient tellement. (...) "Il n'avait pas la passion de la scène. Lui, il aimait avant tout écrire, il aimait la vie et les gens"

- Claude Lemesle, président de la Sacem à l'Associated Press: "Jean Ferrat était l'une des incarnations majeures de la chanson française de la deuxième partie du XXe siècle. Il était aussi l'un des mélodistes les plus accomplis de sa génération, qui a mis en musique parmi les plus beaux textes de la langue française, dont ceux d'Aragon, qui fut enchanté du résultat"

"Il faudra aussi se souvenir de l'interprète unique qu'était Jean Ferrat, artiste à la voix chaude et enveloppante". "Je l'avais régulièrement au téléphone, mais depuis près d'une année, son état de santé s'était dégradé, de même que son moral".

- Pascal Nègre, président d'Universal Music France, à l'Associated Press: "Avec la disparition de Jean Ferrat, c'est un pan entier de la musique française qui disparaît. Je salue l'artiste, l'humaniste et le militant".

- Michel Drucker, sur France-Info: "C'est une partie de la France, c'est toute une génération qui doit avoir beaucoup de chagrin aujourd'hui parce que c'est un des derniers géants qui disparaît. Il y avait Brel, il y avait Brassens, il y avait Ferré et il y a Jean qui était le dernier des Mohicans. C'est toute une page de la chanson française qui se tourne".

- Le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP):salue "ce grand poète, qui a été membre du comité d'honneur du MRAP, militant infatigable contre toutes les formes de racisme et pour les droits de l'Homme". "Aujourd'hui, à l'heure où la parole raciste se libère jusqu'au plus haut niveau de l'Etat, la voix de Jean Ferrat continuera de raisonner pour interpeller les consciences".

- Julien Lauprêtre, président du Secours populaire français: "Jean Ferrat était synonyme de générosité, d'homme passionné par les causes humanitaires. Dans toutes les occasions qui s'offraient à lui, il témoignait, plaidait pour la solidarité". "Merci Jean pour ton parcours, ton engagement sans faille, les précieux coups de main que tu nous as apportés pour la solidarité populaire".

                   


                           

                    

 

 

 

Je n'étais pas une grande admiratrice de ce chanteur. Il n'avait pas un talent extraordinaire, ses capacités vocales étaient assez limitées, néanmoins il était un excellent poète avec son univers bien à lui, qui le rendait unique, irremplaçable...

Rediffusion d'une note du 13 mars 2010

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article