Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Authentiqua

Les secrets de santé de Michel Drucker

13 Juillet 2013 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Stars peoples

"Une crème anti-rides qui donnent l'impression de retarder l'échéance.

A l'heure du déjeuner : salades, grillades, ni sauce ni graisse, un litre d'eau minérale, en un mot pas de plaisir.

Le hasard m'a choyé, j'habite en face d'une clinique et d'un laboratoire. Deux fois par mois, à jeun, je rends une visite de courtoisie aux laborantines. Me connaissant par coeur, elles me proposent gentillement un éventail de contrôles sanguins que j'écoute avec gourmandise. Je ne résiste pas longtemps à un petit contrôle de cholestérol, du PSA (prostate). Quand je dispose d'un peu de temps, nouvelle prise de tension pour vérifier que mon propre appareil est fiable.

Il m'arrive de filer directement chez un pneumologue. Dans mon quartier, j'en connais déja trois, chiffre à peine suffisant pour comparer leurs diagnostics et leurs matériels.

 

Voila pour les hors-d'oeuvre. Les examens sérieux, eux, ont lieu chaque trimestre. Echodopplers multiples, afin de vérifier si les artères inférieures et supérieures battent correctement. Ayant des propensions aux petites bronchites asthmatiformes, deux fois par an, je me précipite dans le service du Professeur Godard, à Monpellier, grand spécialiste de l'asthme. J'y reste presqu'une journée entière, délicieuse : après le contrôle de ma capacité respiratoire, il m'arrive comme on commande un supplément de crème Chantilly sur une coupe glacée, de demander un test d'effort et un electrocardiogramme à un jeune cardiologue ayant eu l'imprudence de laisser sa porte ouverte... 

Je ne rate jamais une coloscopie, ni une fibroscopie dont les résultats occupent à eux seuls toute une armoire..."

 

Source "Mais qu'est ce qu'on va faire de toi  ?" l'autobiographie de Michel Drucker

 


 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

witney 08/04/2010 09:18


je savais qu'il se surveillait mais pas à ce point là, merci pour ces infos croustillantes !